Friday, June 24, 2011

Kristin-vandring fra Skaun til Trondheim

Vi - ti pilegrimer - begynte vandringen ved Skaun kirke lørdag 18. juni 2011. Fra kirka gikk vi opp til Husaby. I Sigrid Undsets "Husfrue" er mesteparten av handlingen lagt hit. Der var der Kristin Lavransdatter bodde etter at hun giftet seg med ridderen Erlend Nikulaussøn. Husaby var opprinnelig et høvdingesete, med egen høgendekirke på tunet. Vi så ruinene etter eiendommen høyt i terrenget, og ble inspirert av utsikten over Skaun og Laugen.

Fra Husaby vandret vi gjennom skogen mot Buvika og fram til åskammen der vi ser utover Trondheimsfjorden. Her ble det rast og tid til refleksjon.

Så gikk ferden ned til fjorden og fram til utløpet av Gaula der vi ble møtt av John Wanvik, eier og vert på Sundet gård. John rodde oss over elva til stabburet på Sundet hvor vi blir innkvartert og fikk gjestfri forpleining.

Søndag 19. juni - fulgte vi pilegrimsleden fra Sundet gjennom Bymarka og Trondheim til Nidarosdomen. En vandring vel verdt å prøve.

Se bilder

Thursday, June 09, 2011

Les chemins de pèlerinage en Norvège

Le sanctuaire de saint Olav en Norvège a constitué, pendant le Moyen Age,la destination la plus célèbre des pèlerinages dans les pays nordiques.Le roi Olav Haraldson (995-1030) a été honoré non seulement en Norvège mais aussi dans de nombreux pays européens, et ceci depuis des centaines d'années. Né en 995 dans une famille de Harald Fairhair, Olav Haraldson grandit en Norvège du sud-est. Adolescent, il s'engagea en tant que Viking et servit dans l'armée comme officier, pour un noble en Angleterre et en Normandie.

L'illustration ci-dessus: La plus ancienne peinture d'Olav Haraldson, résistant miraculeusement aux ravages du temps, fut peinte sur une colonne de l'Eglise de la Nativité à Bethléem. 12ème siècle

Olav Haraldson fut baptisé à Rouen, où il rencontra le mouvement des Bénédictins. Puis, il regagna en 1015 son pays natal afin de réclamer le trône de la Norvège. Lors du retour, il embarqua même sur son bateau quelques évêques anglais, ce qui prouve qu'il eût très tôt commencé à convertir la Norvège au Christianisme.

Au début, tout se déroula comme prévu : il devint le premier roi de Norvège qui étendit son pouvoir dans tout le pays. Il établit un système administratif et législatif permettant ainsi de garder le pays uni. Cependant, quelques chefs de clans et fermiers étaient en désaccord avec les lois imposées par Olav Haraldson, ce qui l'obligea à fuir son pays.

C'est ainsi qu'il passa à Kiev sa dernière année de vie, l'an 1030, en compagnie de son beau-frère, le Grand Duc Jaroslav. Olav Haraldson s'était éloigné de son pays dans l'espoir de gagner du pouvoir et constituer des alliances.

Le Saint Patron de la Norvège

Stiklestad, le 29 juillet. Dépassé par le nombre de ses ennemis, Olav Haraldson mourut au combat. Son corps fut enlevé et transporté à Trondheim où il fut enterré dans un banc de sable, exactement à l'endroit où se situe aujourd'hui la cathédrale Nidaros.

Ce dessin de Halfdan Egedius donne une impression de la façon dont le roi Olav Haraldsson est mort à la bataille de Stiklestad en 1030 AD.


Aussitôt après, certains miracles se produisirent comme par exemple une éclipse de soleil qui fut tout de suite interprétée comme la "colère du Ciel, du Paradis" et la confirmation que la bataille de Stiklestad n'était rien d'autre qu'une copie de Golgotha, "obscurité totale au beau milieu de la journée".

Des rumeurs se répandirent que le roi n'était pas réellement mort. Ces rumeurs furent bientôt renforcées par un second miracle : l'on dit que Tore Hund, l'un des hommes qui assassina le roi, fut blessé à la main et que sa blessure fut immédiatement guérie par une seule goutte du sang d'Olav Haraldson, tombée sur cette blessure. A la suite de cet événement, Tore Hund se convertit et fit un long pèlerinage d'expiation à Jérusalem.

Églises et chapelles dédiées à saint Olav

Olav Haraldson devint le Saint Patron de la Norvège et sa réputation se répandit bien au-delà des frontières de son pays. Il fut canonisé en août 1031 et peu après, son culte s'étendit rapidement dans tous les pays nordiques, dans les îles britaniques et les villes hanséatiques de la Mer Baltique. On trouva même des adeptes aux Pays-Bas, en Normandie, en Espagne, en Russie et à Constantinople. Or, la plus ancienne peinture d'Olav Haraldson, résistant miraculeusement aux ravages du temps, fut peinte sur une colonne de l'Eglise de la Nativité à Bethléem.

De nos jours, nous avons pu identifier au moins 340 églises et chapelles dédiées à saint Olav, dans toute l'Europe du Nord. La ville de Trondheim – capitale historique de la Norvège - devint rapidement la destination de tous ceux qui cherchaient à racheter leur âme par un pèlerinage au sanctuaire du roi Olav Haraldson.

Les chemins de Saint-Olav

Les chemins de pèlerinage en Scandinavie forment un réseau de sentiers à travers le Danemark, la Suède et la Norvège. Un grand nombre d’entre eux sont des vestiges de routes historiques qui menaient à la cathédrale Nidaros de Trondheim, où Saint-Olav est enterré.

Depuis les années 1990, ces chemins ont été améliorés et balisés pour qu’il soit possible de faire des randonnées variées dans les paysages spectaculaires de Scandinavie.

La ville de Trondheim – ou Nidaros – en Norvège est devenue une destination appréciée des pèlerins peu après que le roi de Norvège Olav Haraldsson (995-1030) fut tombé à la bataille de Stiklestad, en 1030. A partir du 11è siècle, le culte de Saint-Olav s’est étendu dans tous les pays nordiques et jusqu’aux îles britanniques et aux villes hanséatiques de la mer Baltique. Il eut aussi des adeptes aux Pays-Bas et en Normandie, et même en Espagne, en Russie et à Constantinople. La représentation picturale la plus ancienne qui nous soit restée de Saint-Olav, qui date d’environ 1160 après J.C., se trouve sur une colonne de l’Eglise de la Nativité à Bethléem.

Le nombre d’églises et de chapelles dédiées à Saint Olav dans les pays nordiques ou ailleurs nous rappelle que la tradition de Saint-Olav a été vivace dans toute l’Europe du Nord. Nous avons identifié au moins 340 églises et chapelles Saint-Olav construites avant la Réforme (avant 1540 environ), dont 288 en dehors de la Norvège. Il y aurait eu au moins 75 églises dédiées à Saint-Olav en Suède, une vingtaine au Danemark et au moins 13 en Finlande.

La fête de Saint-Olav ou Olsok (littéralement, la veillée de Saint-Olav) est célébrée tous les ans le 29 juillet en de nombreux endroits de Scandinavie pour commémorer le saint. C’est également la fête nationale officielle des îles Féroé. Le Festival Saint-Olav annuel de Trondheim, consacré à l’Eglise et à la culture, attire toujours un large public international pendant toute une semaine, aux alentours d’Olsok.

Nous vous invitons à emprunter les chemins de Saint-Olav pour savourer la vie en plein air, profiter de manifestations culturelles originales et prendre le temps de la réflexion personnelle.

Bienvenue !

Partir en pèlerinage

Les pèlerins voyagent habituellement en groupes. Le parcours d'une journée peut atteindre jusqu'à 25 kilomètres pour les plus courageux qui arrivent à tenir ce rythme.

Il faut savoir que l'on trouve, tous les 8 à 10 kilomètres, des espaces de repos avec des pâturages pour les chevaux. Ces pâturages étaient jadis appelés "les champs d'Olav". Tout au long du chemin, il existe également des auberges et des endroits où dormir. Les plus anciens lieux d'accueil, qui sont aussi les plus modestes, portent le nom de "sælehus" - maisons pour le repos - où les pèlerins préparent eux-mêmes leurs repas. La tradition parle également de chemins de croix, de chapelles et lieux sacrés pour les pèlerins.

Le chemin est-il éprouvant ?
Oui et non. Cela dépend de l'endroit où vous souhaitez vous rendre. Certains parcours plus montagneux, comme le Dovre, demandent de réels efforts physiques. Sachez cependant que vous ne devez pas être un montagnard entraîné pour apprécier ces chemins. Nombreux sont les septuagénaires qui les parcourent sans problèmes. Il faut savoir que la plupart des itinéraires se font en terrain plat.

Devez-vous être en bonne forme physique?
Si vous envisagez un parcours de plusieurs jours, vous l'apprécierez d'autant plus si vous faites de l'exercice quotidiennement, ou même comme la plupart d'entre nous, si ces exercices sont plus irréguliers. Si vous êtes en excellente forme et en bonne santé, vous serez d'autant plus récompensés de votre effort. Mais bien entendu vous choisissez votre propre rythme, il ne s'agit pas d'établir un record, ni une course ; le rythme et la distance sont affaire de choix personnel.
Quelle distance désirez-vous parcourir ?Il est vrai qu'une minorité de pèlerins parcourent les 600 kilomètres (360 miles) d'Oslo à Trondheim. Il faut savoir qu'il vous faudrait à peu près un mois pour les réaliser. Vous pouvez toutefois porter votre choix sur une distance plus courte.


Des informations pratiques
Une des routes les plus empruntées aujourd'hui est celle de Hjerkinn à Trondheim, comportant approximativement 200 kilomètres (120 miles). Ce parcours exceptionnel vous conduira dans les montagnes du Dovre qui ont véritablement constitué une source d'inspiration pour Edouard Grieg (Le Roi de la Montagne). Il vous faudra huit jours pour atteindre la cathédrale Nidaros à Trondheim, votre destination finale.

Quand entreprendre votre pèlerinage ?
Nous vous conseillons de réaliser votre pèlerinage durant la période située entre mai et septembre, ceci afin d'éviter la neige et le froid. Le mois de juillet serait incontestablement votre meilleur choix de façon à profiter inlassablement du beau temps, des journées les plus longues et des nuits les plus courtes de l'année ! Assurez vous d'arriver à Trondheim avant le 29 juillet, date à laquelle on célèbre la Fête de saint Olav et qui marque le début du Festival de saint Olav.

Votre guide
Nous vous recommandons le guide Pilgrim Road to Nidaros - St Olav's Way, Oslo to Trondheim par Alison Raju, Cicerone Press Ltd 2002.

Votre guide pèlerin pour Trondheim Nidaros: Sur la route du pèlerinage de Trondheim, Tapir Akademisk forlag 2008.

Comment réserver votre logement ?
Le guide intitulé "overnattingsguiden" vous sera indispensable quant au choix de votre hébergement. Il vous suffit de le demander auprès du bureau des pèlerins à Oslo, à l'adresse suivante : Pilegrimsfelleskapet St. Jakob, Kirkegata 34a, NO-0153 Oslo, Norvège.

Quels sont les sites internet ?


Bienvenue ! Votre pèlerinage à la cathédrale de Nidaros à Trondheim constituera un souvenir inoubliable. Nous souhaitons tous vous accueillir et vous apporter la joie de Dieu.